De retour d’un séjour à Port Aventura où j’ai bien travaillé la position aérodynamique de mon buste sur le train de la mine, je me lance dans la présentation du matos avec lequel je compte débuter le triple effort. Ayant un budget mega-ultra-serré, je me suis efforcé à m’équiper sur de l’entrée de gamme, en profitant de quelques bons plans.

Je rajoute en italique le descriptif des équipements pour les non-initiés.

Tri-fonction :

Petite combinaison (trop) près du corps qui se porte toute au long du triathlon, sur les trois disciplines. Outre le fait de mettre en évidence les bourrelets, elle évite de changer de tenue lors des transitions, où il est malheureusement interdit de se mettre tout nu :)

J’ai pleurniché dans le Decathlon proche de chez moi pour faire venir ce modèle du magasin de Bordeaux, en fin de série et à ma taille. Je l’ai finalement eu pour 39 euros !!
Je l’ai testé en course à pied comme en vélo, et j’en suis super content. Surtout vu le prix payé…

tri

Combinaison néoprène :

Elle se met par-dessus la tri-fonction pour l’épreuve de natation. Officiellement pour se protéger du froid, officieusement pour gagner en flottabilité et donc mieux nager. Pour info, elle est interdite si la température de l’eau est supérieure à 24°C.

J’ai pris peur lorsque je me suis renseigné sur ces combis, en voyant les prix. Les modèles les moins chers sur les grandes marques spécialisées comme ORCA sont à plus de 150 euros. Et cela peut très vite augmenter si l’on recherche de la belle qualité.

Après avoir essayé pas mal de modèles, je me suis rabattu sur une promo en ligne de Decathlon, qui soldait la Speedo Thin (89 euros au lieu de 149 euros), elle aussi en fin de série. Alors oui, son épaisseur est loin des 4mm standard (flottabilité donc bien moindre), mais elle est du coup très souple et confortable. Et comme je ne vise que le plaisir (et non la performance)….mon choix a été vite fait.

speedo

Le vélo :

Un triathlète de haut niveau a généralement un vélo de chrono (avec roues pleines) pour les parcours plats et un vélo léger pour les parcours très bosselés. Vu que moi je compte devenir un triathlète de bas niveau, je n’en ai qu’un.

L’un de mes meilleurs amis travaillant dans le cycle m’a déniché une occasion qu’il m’a dit de prendre les yeux fermés pour débuter. C’est un modèle Look dont je ne connais pas le nom (je suis un ignare en la matière), avec pas mal de carbone à priori, équipé en Shimano Ultegra (paraît que c’est bien :)). Il m’a sorti le tout pour 300 euros (oui….çà calme) et j’en suis ravi.

velo

Je n’ai pas monté encore de guidon de triathlète, parce que je ne suis pas certain d’en avoir besoin vu mon niveau actuel ;)

Les chaussures de vélo :

Chaussures spéciales avec des plaques qui se fixent automatiquement sur les pédales. A faire régler par un pro, tel que mon pote, quand on n’y connaît rien comme moi pour éviter les mauvaises positions, et donc les blessures. Il existe des modèles adaptés au tri, qui s’enfilent et s’enlèvent plus vite lors des transitions, mais il m’a conseillé de commencer avec une paire classique.

Je l’ai donc écouté en achetant ces belles Shimano avec trois points de serrage pour environ 80 euros.

shimano

Les chaussures de running :

Si on est sérieux, on va chercher à acheter un modèle adapté à sa façon de courir (pronateur ou supinateur), mais moi, en tant que feignasse de l’essayage, j’ai opté il y a deux ans pour de l’universel.

J’avais donc pris à l’époque une paire à moins de 100 euros qui a fait ses preuves dans le monde entier : La Nike Air Pegasus. Souhaitant passer inaperçu, j’ai choisi un modèle sobre et peu criard au niveau des coloris :)

pegasus

Accessoires :

Pour les petits accessoires à bas prix, Decathlon est pour moi l’idéal. J’y ai ainsi pris des lunettes (vélo & course à pied) à 4.5 euros, un porte-dossard à 4.95 euros, des chaussettes à 4.95 euros et des gants de vélo à 7.95 euros.

lunettes

portedossard

gants

chaussettes

Je ne suis pas doué avec des lunettes de piscine. Je m’y prends surement comme un nase, mais tous les modèles que j’ai essayés prennent l’eau et je passe mon temps à les remettre en place. Où alors je dois les serrer à m’en faire mal. Donc même si ce n’est pas à priori recommandé par les pros, j’ai décidé d’utiliser un masque Arena, acheté 15 euros en soldes, qui se fixe bien mieux sur mon visage et reste étanche. La bluffante vision panoramique va en plus me permettre d’observer les fonds marins tout en nageant. Le look chromé de la chose est la cerise sur le gâteau qu’il manquait à mon désir de passer inaperçu ;)

arena

 

Voilà…donc au total, je me suis équipé pour moins de 650 euros !!!! Un sacré exploit au niveau du budget quand on voit les sommes généralement mises dans le milieu. L’idée reste bien sur, si j’accroche avec la discipline, d’améliorer progressivement tout çà au fur et à mesure, en dénichant de bonnes affaires.

Alors bien entendu je ne dispose pas d’un matériel au top du top, mais tout cela me semble largement suffisant pour démarrer, et prendre mon pied !